Multi levels

Le multi niveaux

Qu’est-ce qu’une classe multi-niveaux ?

Une classe à niveaux multiples est le regroupement d’élèves de plusieurs niveaux différents dans une même classe avec le même enseignant. On peut parler également de classes combinées, à degrés multiples et de plus en plus souvent de classes multi-programmes.

La France, les États-Unis et les pays scandinaves ont une longue tradition de classes à niveaux multiples et c’est une réalité scolaire qui se vit depuis longtemps et cela partout à travers le monde :

Pourquoi est-ce une chance pédagogique pour les enfants ?

Selon une étude réalisée en 2010 sur les acquis des élèves provenant de ce type de classes, leurs résultats aux évaluations nationales et leur réussite au collège, on note que les élèves de cours doubles et classes de cycle ont:

– de meilleurs résultats aux évaluations CM2.

– une meilleure intégration en sixième.

– une autonomie plus importante dans le travail et l’autoévaluation.

La classe multi-niveaux met en place les conditions d’un apprentissage de l’autonomie qui permet aux élèves de travailler et de s’évaluer davantage seuls donc de mieux s’organiser.

La classe multi-niveaux crée une dynamique de diversification des apprentissages.

a) l’auto-apprentissage: l’hétérogénéité et la non-ubiquité de l’enseignant oblige à des plages d’autonomie, où l’enfant sera seul face à sa recherche, mais pas “abandonné”.

b) l’inter-apprentissage: la différence de niveaux permet l’apprentissage entre pairs. Tout simplement, l’entraide entre enfants, voire l’imitation, mais aussi parrainage ou le monitorat…

c) le rétro-apprentissage ou le bénéfice que retire “celui qui sait” en expliquant à celui “qui ne sait pas”. (On apprend aussi en tentant d’expliquer).

La diversité des enfants est une richesse. La quantité et la qualité des interactions entre élèves facilitent l’apprentissage. La classe multi-niveaux modère la violence inhérente à tout groupe d’individus.

a) le mélange d’âge, de taille et de force dans la même classe aboutit généralement à plus de tolérance chez les enfants.

b) le roulement d’année en année (globalement, 1/3 de nouveaux arrive à la rentrée, 1/3 change de cycle ou va en 6°) crée une continuité, donc une stabilité favorable à la sérénité de la classe.

c) les problèmes de dominant-dominé trouvent leur solution dans la durée. On peut devenir leader à son tour (ce qui n’est pas le cas d’un enfant suivant une scolarité à cours unique).

La classe multi-niveaux oblige à une organisation particulière, qui tend à devenir coopérative. L’organisation se complexifie obligatoirement. Cela implique, pour que le fonctionnement soit viable, une participation accrue des enfants à cette même organisation. Le maître doit se déplacer d’un groupe à l’autre l’obligeant à s’adapter sans cesse aux différents groupes d’élèves.

La classe multi-niveaux permet en début d’année un démarrage beaucoup plus rapide, puisque les 2/3 des enfants et l’enseignant se connaissent déjà.

a) l’organisation de départ est déjà connue des “anciens”, et vite acquise des nouveaux par une sorte de compagnonnage pratique.

b) l’enseignant connaît déjà, dès la rentrée, le niveau, les compétences et le comportement d’une bonne partie de sa classe. Ce qui raccourcit d’autant les évaluations de départ et permet donc une entrée plus rapide dans les apprentissages.